Trouble Bipolaire

Comment travailler avec une personne bipolaire ?

Vous avez déjà travaillé avec des collègues bipolaires pourtant vous ne le savez probablement pas.


En France environ 2,7 millions de personnes sont bipolaires, l'OMS considère ce trouble comme la 6 ème cause de handicap au niveau mondiale. 

Pourtant nous ne parlons pas souvent de comment travailler en entreprise avec des personnes bipolaires. 

Revenons au basique, le trouble bipolaire est la maladie des émotions. C'est le fait d'avoir des changements d'humeurs extrêmes pouvant aller d'une dépression jusque là phase maniaque (euphorie). 

De nombreux artistes, acteurs, peintres, musiciens ont déclaré publiquement leurs bipolarités comme par exemple :

  • Benoît Poelvoorde.
  • Mariah Carey.
  • Kanye West.
  • Britney Spears.
  • Mel Gibson.
  • Catherine Zeta-Jones.
  • Ben Stiller.

On retrouve généralement une très forte créativité chez ces personnes qui perçoivent le monde légèrement différemment.

Pour autant les personnes bipolaires déclarées sont souvent dans des situations de chômage, environ 60% selon l'association UNAFAM.
Les arrêts de travail pour cause de phase dépressive ou maniaque sont plus importants que la moyenne. Nous cherchons à vous sensibiliser à cet maladies pour pouvoir réagir et mettre en place les bons outils en entreprise.

Voici nos conseils pour travailler efficacement avec une personne bipolaire

Libérer la parole

Avant tout êtes-vous une entreprise ou l'on peut parler de son trouble bipolaire ? Aux Canada c'est quelque chose de tout à fait normal de parler de ces troubles psychologiques en entretien. Cela permet avant tout de pouvoir définir un travail qui correspond au mieux à la personne. 
Nous voyons que c'est généralement au top management de parler de ces sujets afin d'encourager à la libération de la parole. Lorsque l'ancien PDG de Danone Emmanuel Faber parle de son frère atteint de schizophrénie cela ouvre le débat. Les proches de personnes ayant un trouble psychologique peuvent en parler plus facilement.


Comment gérer un collaborateur en arrêt maladie de longue durée ? 

Lorsque vous avez un salarié en arrêt maladie de longue durée, savez-vous pourquoi ? Est-ce lié à un cancer ou une autre maladie physique, ce sera souvent facilement communiqué par la personne. Aujourd'hui ce n'est plus une honte et quelque chose que l'on câche lorsque nous avons un problème physique de santé. Dans le cas ou vous ne savez pas pourquoi cette personne est en arrêt maladie souvent c'est lié à une problématique psychologique. Est-ce une dépression, un burnout, une phase maniaque ? 

Comment réagir lorsque l'on repère une phase dépressive, ou qu'un collaborateur nous prévient ? 

Il y a différents niveaux de dépression que l'on peut classer de 1 à 10. En début de phase dépressive par exemple 2/10 c'est le moment ou l'on peu agir pour éviter une dégradation. Une personne ayant une forte dépression 9/10 sera fort probablement déjà en arrêt de travail voir en hospitalisation. 

1. En parler avec votre collaborateur
2. Baisser la charge de travail et les nouvelles sollicitations pour quelques jours
3. Accepter la prise de congés voir l'y encourager même en plein projet (pour aller prendre le soleil faire du sport, attention à ce que la personne ne reste pas chez elle seule.)
4. Lui proposer de faire du sport (qui est un antidépresseur naturel)
5. Si possible proposer à la personne de venir le chercher à son domicile pour le conduire au travail
6. S'assurer que la personne est bien accompagnée, mise en relation avec une association voir une entreprise comme HopeStage


Noter que ces conseils valent aussi pour les personnes en dépressions qui ne sont pas bipolaires. 

Comment réagir lorsque l'on repère une phase maniaque, ou qu'un collaborateur nous prévient ? 

1. En parler avec votre collaborateur
2. Éviter les voyages avec d'important décalage horaire
3. Ne pas l'encourager à boire ou à se coucher tard avec des soirées d'entreprise
4. Ne pas lui laisser la carte bleue de l'entreprise ou mettre un plafond de paiement faible
5. Lui proposer de travailler sur de nouveaux projets et travailler sur des tâches demandant créativité et innovation

Tous les emplois ne sont pas recommandés pour les personnes bipolaires

On sait pertinemment que les personnes bipolaires ont des difficultés à travailler de nuit par exemple. Les changements de rythme de sommeil étant fortement déconseillés pour éviter de trop fort changement d'humeur et déclencher des phases dépressives ou maniaques.

Quels sont les meilleurs emplois pour les personnes atteintes de troubles bipolaires ?

Il n'y a pas d'emploi qui convienne à tout le monde. C'est également vrai pour les personnes atteintes de troubles bipolaires.

Les personnes atteintes de ce trouble devraient plutôt chercher un emploi qui leur convient en tant qu'individu. Voici quelques éléments à prendre en compte pour décider du type d'emploi qui vous convient :

Quel est l'environnement de travail ?

Cet emploi sera-t-il compatible avec votre style de vie et vous aidera-t-il à vous développer en tant qu'individu, ou sera-t-il trop difficile en termes de stress et d'horaires irréguliers ?

Pour de nombreuses personnes atteintes de troubles bipolaires, un espace de travail calme et détendu peut les aider à maintenir des horaires réguliers, ce qui peut améliorer leur fonctionnement général.

Quel est l'horaire ? 

Un travail à temps partiel avec un horaire adaptable peut être utile aux personnes atteintes de troubles bipolaires. Il peut également être utile de travailler pendant la journée. 

Les quarts de nuit ou les emplois qui vous obligent à être de garde la nuit ne sont pas toujours une bonne idée, car le sommeil est très important. Le maintien d'un rythme normal de sommeil et d'éveil peut être bénéfique en cas de trouble bipolaire.

Comment seront vos collègues de travail ?

Cherchez un emploi où vos collègues ont des valeurs en accord avec les vôtres, et qui favorisent l'équilibre entre vie professionnelle et vie privée, car cela est important pour votre santé et votre bien-être général.
Des collègues qui vous soutiennent vous aideront également à vous sentir compris et à faire face aux situations stressantes.

Le travail est-il créatif ?

De nombreuses personnes atteintes de troubles bipolaires s'en sortent mieux lorsqu'elles ont un travail où elles peuvent être créatives. Il peut être utile de trouver un emploi où vous pouvez être créatif au travail ou un emploi qui vous laisse suffisamment de temps libre pour des projets créatifs.
Une fois que vous avez répondu à ces questions, vous devriez creuser un peu plus pour essayer de mieux vous comprendre afin de trouver un emploi qui vous plaira. 

Réfléchissez à vos

- Intérêts
- Vos points forts et vos capacités
- Compétences
- Traits de personnalité
- Valeurs
- Santé physique
- Les limites, les déclencheurs et les obstacles.

Une fois que vous avez réduit vos choix d'emploi, faites des recherches plus approfondies sur les carrières. Vous pouvez consulter Pole Emploi pour en savoir plus sur les caractéristiques de chaque emploi, notamment.

- Les tâches professionnelles
- Les compétences requises
- Les études ou la formation requises
- Permis ou certificat requis
- Les heures de travail habituelles
- Conditions de travail (exigences physiques, environnement et niveau de stress)
- Le salaire et les avantages
- Possibilités d'avancement
- Les perspectives d'emploi

Si vous ne trouvez pas d'emploi qui vous convienne, vous pouvez peut-être envisager de créer votre propre entreprise. Vous pouvez créer votre propre emploi qui vous permettra de faire preuve de plus de créativité et de flexibilité que si vous travailliez pour quelqu'un d'autre.

Cependant, la gestion de votre entreprise comporte son lot de défis. Selon ce dont vous ressentez le besoin, vous préférerez peut-être un horaire régulier et structuré si vous vivez avec un trouble bipolaire.

Quels sont les droits légaux d'une personne atteinte de trouble bipolaire au travail ?

Légalement, vous n'êtes pas obligé de communiquer à votre employeur des informations sur votre santé, sauf si vous risquez de mettre d'autres personnes en danger.

Bien que les gens soient généralement plus ouverts aujourd'hui à l'idée de parler de la maladie mentale, il existe encore des stigmates. Ce n'est pas juste, mais les gens peuvent vous traiter différemment s'ils savent que vous avez un problème psychiatrique - et cela peut inclure les personnes avec lesquelles vous travaillez.

D'un autre côté, de nombreuses personnes comprennent les problèmes de santé mentale et les difficultés qu'ils peuvent entraîner au travail. C'est pourquoi, dans certains cas, il peut être utile que vous fassiez part de votre diagnostic de bipolarité à votre patron et au service des ressources humaines.

Si les personnes qui travaillent avec vous sont au courant de votre état, elles seront peut-être plus enclines à vous accommoder de manière à réduire votre stress au travail et à rendre votre expérience professionnelle plus agréable.

Personne ne peut vous discriminer parce que vous vivez avec un trouble bipolaire sur le lieu de travail. Cette pratique est illégale.

Si vous décidez de parler de votre état de santé à votre employeur, vous pouvez demander conseils à cap emploi ou pôle-emploi pour vous aider à avoir cette conversation.

Trouver un travail lorsque l'on est bipolaire

hopestagehopestage

Envoyez-nous un message pour pouvoir vous aider !

“Ma mission aider les bipolaires au quotidien.”
Clement Baissat
Clément Baissat
Fondateur @HopeStage

Prenez contact avec nous

Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.